Le Ford Racing Club teste un duo de "Baby-MAX" !


 

Article publié le 22/11/2012 par Jimmy Nussbaum & Laurent Chappuis

On en parlait depuis sa présentation au Salon de Genève, les commandes pleuvent en concessions, tous l'attendaient impatiemment... le nouveau véhicule du segment B de Ford est enfin arrivé... celui que l'on surnomme d'ores et déjà affectueusement "Baby-MAX"... voici le Ford B-MAX !

Où comment concevoir un énorme concentré de technologie dans un mini volume sans perdre l'ADN de la marque à l'ovale bleu... et c'est plutôt réussi.

Sans pour autant péjorer la gamme des Ford Fiesta, dont le B-MAX partage la base, Ford ouvre là une nouvelle gamme remplaçant aisément la Ford Fusion des temps passés, pour ceux qui l'ont connue...

Le B-MAX allie le nouveau design de la marque avec une aisance d'accès comme jamais égalé auparavant dans le segment B. A l'intérieur, l'espace est surprenant tant la place pour les occupants est grande... aux places avant comme arrière... ajoutés à cela l'innovation couplée à une sécurité maximale (5 étoiles à l'EuroNCAP !) et le B-MAX est prêt pour vous emmener partout.

Pionnier de nombreuses innovations dans le segment B, le nouveau venu de Ford offre une ouverture latérale totale de pas moins de 1,50 m sans aucun montant central, ainsi que le système Active City Stop vous aidant à prévenir les accidents à basses vitesses (un système primé par l'EuroNCAP Advanced Award 2011). Quand en plus vous y greffez le moteur de l'année 2012, l'Ecoboost 1,0 litres de 100 ou 120 CV, et que vous apprenez qu'il s'agit là du tout premier véhicule Européen à proposer le système de connectivité SYNC... cette petite compacte prend toute sa valeur...

Avec pas moins de 420 contrats signés et 207 véhicules livrés à ce jour, sur le quota de 600 prévus en Suisse en 2012, Ford a d'ores et déjà frappé fort dès l'arrivée du B-MAX sur le marché ! A ce rythme l'objectif prévu en 2013 ne devrait pas poser de gros problèmes au constructeur...

Répondant à la généreuse invitation officielle de Monsieur Kaspar Haffner, Directeur des Relations Publiques de Ford Motor Company (Suisse) SA, le Ford Racing Club put découvrir et prendre en mains deux des quatre modèles disponibles à la présentation Romande du Ford B-MAX, qui se déroula sur les bords du Lac de Neuchâtel, au Restaurant des Quais à Grandson (VD), le jeudi 15 novembre dernier.

Lors de cette présentation à la presse, il nous fut possible de découvrir et tester deux des quatre motorisations équipant le nouveau B-MAX... le 1,0 litre EcoBoost de 120 CV à boîte manuelle à 5 rapports, et le 1,6 litre Duratec de 105 CV à boîte automatique. Cette dernière n'étant quasiment nécessaire que pour le marché helvétique... quant à la gamme de motorisation proposée aux clients, elle offre encore le 1,0 litre EcoBoost de 100 CV et le 1,6 litre TDCi de 95 CV.

Nous avons donc opposés le 1,6 litre Duratec à boîte auto, monté sur un B-MAX Frozen White bardé de publicité à un B-MAX Burnished Glow (couleur spéciale à la gamme) équipé du 1,0 litre EcoBoost de 120 CV... immatriculé en Allemagne...

Deux véhicules avec deux motorisations valaient bien deux régions et deux conditions météorologiques différentes... au dessus de l'épaisse nappe de brouillard, en plein soleil, à Mauborget, puis sous le brouillard, dans la froideur du port d'Yverdon-les-Bains...

VU DE L'EXTERIEUR

Au premier abord, la ligne est vraiment très belle et différente de la concurrence... ça plait tout de suite ! Les Opel Meriva, Hyundai ix20, Honda Jazz ou encore Citroën C3 Picasso ont du souci à se faire...

Côté couleurs, le Frozen White lui sied à merveille, bien que très (trop ?) "standard" comme teinte, alors que le Burnished Glow, un brun métallisé du plus bel effet, pourrait soit déplaire totalement, soit au contraire, se démarquer des standards habituels... mais là, tout est question de goûts... et de couleurs...

Deux véhicules et deux équipements de jantes différents, et c'est tant mieux ! Jantes alliage 17'' à 5 branches pour le Frozen White, contre superbes jantes alliage Borbet anthracite de 15'' pour l'hiver sur le Burnished Glow... la teinte de ces dernières se mariant par ailleurs à merveille avec le brun... par contre, leurs dimensions donnent un aspect "haut sur roues" au B-MAX, que nous n'avons pas constaté en 17''...

VU DE L'INTERIEUR

L'atout indéniable du Baby-MAX est le système d'accès aisé aux sièges avant et arrière, d'une facilité déconcertante, grâce à une ouverture latérale totale de... 1.50 m ! Quand on compare avec un concurrent de la même classe qui offre entre 70 et 80 cm d'ouverture, cela veut tout dire...

Ce fut possible en intégrant le montant B (central entre portes avant et arrière) aux portes, qui absorberont l'impact en cas de choc latéral, grâce à une structure composée de 55 % d'acier extrêmement résistant ainsi que de 26 % d'acier au bore ultra résistant.

Les portes coulissantes arrières sont aisées à ouvrir de l'intérieur pour un adulte, mais plus difficile pour un enfant en raison de leur "poids". Ce peut être un élément supplémentaire de sécurité...

On ne s'attend pas à trouver pareille modularité et volume intérieur, avant de le constater soi-même... des objets de 2,35 m de long y trouvent leur place... c'est bluffant ! Le tout avec des sièges arrières rabattables d'une seule main et sans aucun effort, l'assise s'abaissant au moment de baisser le dossier...

Le coffre offre non seulement des rangements latéraux ou sous plancher, mais également un plat intégral une fois les sièges arrières, voire passager avant, rabaissés... le volume de chargement passe ainsi de 326 litres en configuration 5 places assises, à 1'293 litres en version 2 places assises... c'est plus que généreux pour un véhicule de segment B.

Quant aux espaces passagers, même des personnes de grande taille s'y trouveront à leur aise, les genoux ne touchant même pas le dossier des sièges avant !

Que ce soit en version cuir Carpetto et cuir tressé (Burnished Glow) ou tissu-cuir (Frozen White), la qualité des sièges est excellente tout en offrant une très bonne tenue. La position de conduite haute est très agréable et facile à trouver pour tous gabarits. Le système de réglage des appui-tête est quant à lui exemplaire, puisqu'ils coulissent d'avant en arrière au lieu de s'incliner comme la majeure partie des modèles actuels... le réglage est idéal.

Si notre version de test Frozen White n'était pas équipé du toit panoramique en verre, la seconde version l'était, nous permettant de juger les deux équipements. On aime ou pas, néanmoins, cet apport de luminosité est indéniable dans un petit véhicule, donnant un aspect d'espace sans limites... mais dans tous les cas, on relève un astucieux système de pare-soleils intégrés permettant de procurer ombre ou discrétion si nécessaire.

Nombre de petits détails de ce B-MAX surprennent pour la gamme... tels ce miroir grand angle caché dans le logement de plafond, permettant une vue arrière grâce à laquelle aucun bambin ne pourra échapper à la surveillance du conducteur... l'airbag passager déconnectable depuis le tableau de bord, les sièges avant chauffants, la climatisation automatique bizone, le tempomat, les capteurs de recul, l'aide au stationnement, le pare-brise Quick-Clear ou encore le système Easy-Fuel, etc.

Malheureusement toujours placé à un endroit peu adéquat de l'avis des essayeurs, le bouton de démarrage Ford Power se retrouve à l'identique des véhicules de la gamme... masqué par le volant sur la droite de tableau de bord... dommage.

Dommage également, les différences entre les caches de prises 12 V entre nos deux versions d'essais... reste à espérer que sur les versions clients, l'option "fixe" soit choisie...

Les espaces de rangements quant à eux, sont légion... peu de problèmes à craindre de ce côté.

Petite inquiétude quant à la torche reliant la carrosserie à la porte coulissante... espérons que les enfants n'auront pas la fâcheuse tendance de mettre le pied dessus en entrant ou sortant de la voiture.

PRISE EN MAINS

Si la motorisation 1,0 litre EcoBoost de 120 CV n'a plus rien à prouver, s'adaptant à merveille aux 1'332 kg (à vide) du B-MAX, elle semble s'avérer un peu plus bruyante que dans la gamme Focus... toutefois, la sonorité du trois-cylindre ne cesse de plaire et ses performances de surprendre !

A contrario, le 1,6 litre Duratec de 105 CV couplé à la boîte automatique, a déçu... tant au niveau réactivité qu'efficacité. Malgré un poids supérieur de seulement 31 kg (à vide) par rapport au précédent testé, le B-MAX ainsi équipé était à la peine dans les montées. Une motorisation datant, largement dépassée par les nouveaux EcoBoost.

La boîte automatique n'a pas vraiment convaincu non plus, même en mode sport, le bon régime peinant à être trouvé avec le bon rapport.
Mis à part ce manque d'énergie, la tenue de route et la motricité sont excellentes voir même surprenantes de facilité. Avec le gabarit du B-MAX, le placement sur la route tout comme le stationnement est un jeu d'enfant.

Les montants du pare-brise sont fins et ne créent pas d'obstacles à la visibilité du conducteur, ce qui est un atout indéniable de sécurité.

Un détail ayant déstabilisé les essayeurs, probablement par manque d'habitude, s'avère être le bloc de commande des phares... n'a pas paru intuitif au premier abord, imposant des coups d'œil pour les premières utilisations.

TECHNOLOGIE

Véritable concentré de technologie dans seulement 4,077 m de long, le B-MAX impressionne... tout cet équipement dans un véhicule du segment B... et à ce prix ?

Surprenant lors des premiers arrêts, le système Auto Start and Stop s'avère vraiment agréable une fois habitué... rapide, sans à-coups, économique et du coup... écologique.

L'Active City Stop, pour la première fois dans ce segment, permettant d'arrêter le véhicule en cas d'urgence lorsqu'il roule jusqu'à 15 km/h, ou de le freiner afin de réduire l'impact jusqu'à 30 km/h, est particulièrement sécurisant.

La caméra de recul n'a plus rien à envier aux premiers modèles, tant elle offre une visibilité exceptionnelle et claire, bravo !

Le système Key Free qui équipait le modèle Burnished Glow est un atout indéniable... clé dans la poche, plus besoin de la rechercher, le véhicule la détecte pour vous !

La sonorisation est assurée par un système Sony à 8 haut-parleurs, offrant un son de qualité, malgré le bruit quelque peu perceptible du moteur 1,0 litre.

Et pour la première fois sur un véhicule Européen, le système SYNC avec Bluetooth et commande vocale de Ford équipe le B-MAX. Ce système, qui n'a absolument plus rien à voir avec les systèmes de guidages vocaux pourtant pas si anciens, vous permet une connectivité idéale de vos téléphones et baladeurs numériques, sans parler de la présentation des SMS à voix haute...

Couplé au système précédent, le B-MAX est également équipé de l'Emergency Assistance qui contacte le 112 (urgences) dans les 10 secondes en cas d'accident, en transmettant vos coordonnées exactes par GPS, tout en utilisant la langue régionale correspondant à votre position... digne du haut de gamme !

A relever que les deux modèles essayés disposaient d'un équipement particulièrement complet, pour le plus grand bonheur des essayeurs...

VERDICT

Nous ne devrions pas nous tromper de beaucoup en annonçant que le segment B va vivre une nouvelle ère avec ce Ford B-MAX... un tel équipement sous des lignes agréables et à des prix fort attrayants devrait trouver preneur tant auprès des jeunes familles que des personnes plus âgées... le B-MAX semblant pouvoir satisfaire tous les besoins.

Offrant pas moins de 11 teintes de carrosseries différentes pour 3 versions de finitions (Trend, Titanium et Titanium X) ainsi que 4 motorisations, la gamme B-MAX permet une large palette de choix, à laquelle s'ajoutent Packs et options indépendantes, afin de concevoir votre véhicule.

Avec un tarif d'entrée de gamme de CHF 25'850.- pour la version Trend motorisée par le 1,0 litre EcoBoost de 100 CV ou de CHF 33'200.- pour la version Titanium X équipée du 1,6 litre Duratec 105 CV à boîte automatique, la palette de prix de série et d'options vous permettra de composer votre B-MAX pour un tarif imbattable dans ce segment. En déduisant à cela les primes Euro (- CHF 3'000.-) et/ou Verte (- CHF 2'000.-) ainsi qu'en combinant le tout avec un Leasing bloqué dès 3,9 %, nul doute que le B-MAX va se croiser à tous les coins de rues...

Les principaux points POSITIFS :
+ Pas de montant central B, ouverture de 1,50 m
+ Portes arrières coulissantes
+ Modularité
+ Auto Start and Stop
+ Systèmes SYNC et Emergency Assistance
+ Équipements impressionnant pour un véhicule du segment B

Et les principaux points NÉGATIFS :
- Moteur 1,6 litre Duratec d'un autre temps
- Étagement de la boîte auto
- Caches de prise 12 V selon le modèle essayé
- Emplacement du bouton Ford Power peu pratique
- Commande des phares demandant habitude

REMERCIEMENTS

Le comité du Ford Racing Club tient à remercier chaleureusement Ford Motor Company (Suisse) SA, et tout particulièrement Monsieur Kaspar Haffner et son assistante Madame Sabrina Stücki, pour leur invitation, mise à disposition des véhicules et sympathie à l'égard de notre association.

Pour le comité du Ford Racing Club,
Jimmy Nussbaum et Laurent Chappuis