[04/10/2012] Le Ford Racing Club assiste au Rallye de France-Alsace 2012 - partie 1 !


 

Article publié le 17/10/2012 par Laurent Chappuis

La 11ème et antépénultième manche du Championnat du Monde des Rallyes WRC de la FIA s'est déroulée en terres francophones, lors du Rallye de France-Alsace, du 4 au 7 octobre dernier, et le Ford Racing Club y assista en live.

Cette édition avait un goût tout particulier, puisqu'elle pouvait déjà couronner l'octuple champion du monde des rallyes Sébastien Loeb, en cas de victoire ou de supériorité sur son adversaire direct et équipier de Team, Mikko Hirvonen ; la firme au chevron ayant d'ores et déjà acquis le titre constructeur en raison de leur avance sur leurs poursuivants les plus proches, le Ford World Rally Team.

Une petite équipe de notre association suivit tout le déroulement de l'épreuve, en assistant à pas moins de 7 épreuves spéciales, dont une super-spéciale, plus une assistance en VIP, de l'intérieur de la structure M-Sport gérant les Ford Fiesta RS WRC.

Composée de Stéphanie, Jonathan, Jimmy et Laurent, le petit groupe du Ford Racing Club retrouva sur place d'autres membres venus, soit en freelance comme Steve, soit carrément en tant que commissaires tels que Claude et Viviane afin de vivre de l'intérieur une telle épreuve !

Malgré un rallye fort en événements et rebondissements, Sébastien Loeb prit la tête de son épreuve locale dès le début, pour ne plus la lâcher jusqu'au dernier kilomètre, pourchassé de bout en bout par un impressionnant Jari-Matti Latvala décidément très en forme sur l'asphalte, après sa deuxième place en Allemagne en août dernier, puis sa victoire en Angleterre le mois passé.

Sous une météo changeant du beau et chaud aux trombes d'eau, certains pilotes s'en sortirent mieux que d'autres sur les difficiles routes alsaciennes dont les cordes ramenèrent de la terre grasse et piégeuse sur les routes.

Les trois "super-spéciales" prévues tout au long du rallye ne furent probablement pas particulièrement plaisantes pour les équipages et fort peu accessibles aux photographes amateurs en raison de maintes barrières, blocs de béton et foule impressionnante. Elles entrecoupèrent les épreuves spéciales réparties à travers Haut et Bas-Rhin, au milieu des vignes, champs de maïs ou forêts... Entre l'ES1 de Strasbourg le jeudi soir, l'ES8 de Mulhouse le vendredi soir et les ES19 et 22 au travers du village du champion en titre, Haguenau, le dimanche, ce fut presque trop... "en ville" et peu représentatif du rallye.

Le second passage dans la spéciale du Vignoble de Cleebourg, avant-dernière spéciale du rallye, servit même de Power-Stage pour l'attribution des points bonus... encore une particularité de l'événement qui ne se servit pas d'une super-spéciale à cet effet et surtout, qui ne prit pas la dernière épreuve chronométrée pour cela... de quoi en perdre son Alsacien...

Parmi les ténors, les abandons sur casse mécanique ou sortie de route furent nombreuses... mais la palme de la plus impressionnante (de l'année ?) sortie revint sans aucun doute à Petter Solberg, qui envoya littéralement sa Ford Fiesta RS WRC à travers les vignes sur plus de 100 mètres, dans l'ES9, avant de venir heurter un mât en béton de ligne électrique, qu'il brisa à sa base, créant une chute de ce dernier ainsi qu'une coupure de courant pour le village d'Epfig ! Plus de peur que de mal du côté des spectateurs qui ne passèrent pas loin du drame...

Hormis cette folle sortie, Nasser al-Attiyah envoya lui aussi sa DS3 WRC hors de la route dans l'ES10 et heurta deux spectateurs placés dans une zone interdite au public, obligeant la neutralisation de l'épreuve et l'héliportage des deux blessés vers l'hôpital.

Daniel Oliveira brisa la direction de sa Ford Fiesta dans la seconde spéciale du dimanche juste devant les membres du Ford Racing Club, Paulo Nobre et Dani Sordo subirent également des casses mécaniques sur leurs Mini Cooper... rejoignant ainsi la longue liste des 26 abandons durant le rallye.