Article publié le 01/03/2012 par Johann Conus

La manche d'ouverture de la saison 2012 de NASCAR Sprint Cup, le célèbre Daytona 500, a connu une première dans son histoire. En effet, depuis 1959 c'est la première fois que le départ a dû être retardé à cause de pluie. Initialement prévu le dimanche à 12h00, heure locale, le départ a finalement été donné lundi à 19h00.

Les pilotes Ford se sont fait remarquer, en particulier ceux du Roush Fenway Racing. Carl Edwards, qui a manqué de peu le titre l'année passée, a décroché la pole position. Son coéquipier, Greg Biffle s'est qualifié juste à ses côtés, en deuxième position.

Le troisième homme de l'équipe, Matt Kenseth, s'est également distingué en remportant le deuxième des Gatorade Duel, l'une des courses préliminaires faisant partie du processus particulier de qualification à l'épreuve de 500 miles.

Après une attente sous la pluie qui a semblé interminable, le départ est finalement donné. Mais après seulement un tour, un accident impliquant Jimmie Johnson, Danica Patrick et Kurt Busch entre autres, marque le début d'une série de longues interruptions. Matt Kenseth, parti en quatrième position, rejoint vite ses coéquipiers en tête pour ne plus la lâcher. Carl Edwards ne parvient pas à tenir le rythme de ses collègues : l'alimentation d'essence de sa voiture semble connaître quelques soucis.

La paire de pilotes du Roush Fenway Racing va mener l'essentiel course : à eux deux, ils vont rester en tête plus de la moitié des 202 tours. Au final, c'est Matt Kenseth qui l'emporte en ayant effectué une course quasiment parfaite. Greg Biffle termine sur la troisième marche du podium. C'est un excellent début de saison pour les pilotes Ford. Carl Edwards termine à la huitième place.

Un incident majeur de cette course a été l'abandon spectaculaire de l'ancien pilote de Formule 1, Juan Pablo Montoya, qui est allé s’encastrer dans l'un des véhicules chargés d'assécher le circuit pendant une neutralisation de la course. Ces véhicules utilisant des turbines d'hélicoptère pour effectuer leur travail, celui percuté par la voiture en perdition du pilote colombien s'est immédiatement embrasé. Cet accident a forcé la course à être arrêtée pendant plus de deux heures afin d'éteindre l'incendie et de nettoyer le circuit.

Le jeune Trevor Bayne, vainqueur inattendu de l'édition passée, n'a pas réussi à ré-éditer son exploit : il s'est qualifié à une médiocre quarantième place et a terminé la course à peine mieux, à la trente-cinquième position.

Matt Kenseth remporte la célèbre course pour la deuxième fois de sa carrière. C'est sa vingt-deuxième victoire en Sprint Cup, toutes remportées au volant d'une Ford !

Résultat de la course :

1. Matt Kensenth, Ford — 202 tours en 3 h 36 m 02 s
1. Dale Earnhardt Jr., Chevrolet — 202 tours
3. Greg Biffle, Ford — 202 tours
4. Denny Hamlin, Toyota — 202 tours
5. Jeff Burton, Chevrolet — 202 tours
6. Paul Menard, Chevrolet — 202 tours
7. Kevin Harvick, Chevrolet — 202 tours
8. Carl Edwards, Ford — 202 tours
9. Joey Logano, Toyota — 202 tours
10. Mark Martin, Toyota — 202 tours

Résultat complet

Classement