[10/02/2018] Rétromobile 2018


 

Article publié le 25/02/2018 par Stéphane Viglino

Mi-février, fidèle à la tradition, la capitale française sous l’eau et sous la neige, a accueilli Rétromobile ; cette 43ème édition a été un grand cru avec près de 70'000m2 d’exposition, les 120 ans de Renault et 70 ans pour Honda…

Nous vous proposons une petite visite avec quelques arrêts de-ci de-là …

Pour commencer, McLaren était à l’honneur avec le stand de Richard Milles présentant entre autres, la McLaren Formule 1 de Prost/Senna, la M8D, ainsi que la McLaren F1, GT à trois places propulsées par un moteur V12 de BMW.

Le stand Porsche a présenté son « laboratoire roulant », la 959 qui a aussi participé au Paris Dakar dans les années 1980 avec l’équipage franco/belge, Jacky Ickx et l’acteur Claude Brasseur. Pour les amoureux de la marque, de très nombreux stands présentaient des 911.

Elle renaît de ses cendres avec la nouvelle berlinette A110, Alpine qui a remporté le Mans en 1978, exposait 3 voitures qui se sont illustrées sur la piste Mancelle.

Jaguar, Aston Martin, Carrera 6, Lamborghini avec ses modèles phare de l’époque : Miura, Countach, ainsi que le LM002 appelé Cheetah : le premier tout terrain de la marque italienne, dont la consommation peut dépasser les 50 litres aux 100 km, des pneus Pirelli d’une dimension de 345/60ZR17 au prix unitaire actuellement de CHF 4000.-

Nous avons bien cherché, mais aucun stand entièrement dédié aux Ford, par contre, quelques Ford Mustang et GT40 étaient présentes sur les stands de restaurateurs ou de vendeurs de ce magnifique salon.

Juste à côté de l’espace réservé aux ventes aux enchères des voitures de moins de 25’000€, admirons une collection Abarth de notre compatriote d’Engelbert Möll retraçant les années 1950 à 1990.

Il faut prendre le temps de s’arrêter sur le stand exceptionnel de Lukas Hüni marchand de voitures d’exceptions dans la région de Zürich, avec une dizaine de Ferrari 250 GT, dont une rarissime 250 GT Berlinetta Paso Corto - ce modèle a été présenté au salon de Genève en 1962.

Recouverte de poussière et dans son jus, une 365 GTB/4 appelé aussi Daytona, modèle unique créé par Ferrari Classiche et retrouvé dans une grange au Japon mérite une attention particulière : cet exemplaire est en aluminium avec un rouge Rosso Chiaro, avec un kilométrage de 36’390km.

Pour terminer, un passage par la galerie des artistes sur plus de 1000 m2 et 60 artistes dont François Bruère, peintre officiel de l’affiche des 24H du Mans.

Sur le chemin de la sortie, arrêtons-nous un instant dans les couloirs pour contempler un show car de la 208 T16 de Pikes Peak de Sébastien Loeb. Pourquoi un show car ? Simplement parce que Sébastien a acheté l’original, gageons que plusieurs parmi nous seraient volontaires pour l’essayer !!!

La visite de ce salon touche à sa fin, nous ne pouvons que vous encourager vivement d’agender cette exposition sur 2019.