Le Ford Racing Club rend hommage à Mikko Hirvonen !


 

Article publié le 04/12/2014 par Laurent Chappuis

Cette fin d'année 2014 voit un grand pilote faire ses adieux au WRC, le Championnat du Monde des Rallyes, summum de la discipline, après une carrière passée en majeure partie derrière le volant de World Rally Cars issues des ateliers M-Sport, préparant les Ford en rallye.

Le Ford Racing Club a dès lors souhaité rendre hommage à Mikko Hirvonen, pour sa longue et belle carrière ; le pilote finlandais ayant officiellement pris sa retraite à la fin de la saison 2014.

Durant 13 années, Mikko Hirvonen et son fidèle copilote, Jarmo Lehtinen, dédièrent leur vie au plus haut niveau du WRC, permettant même à Ford de remporter les titres constructeurs en 2006 et 2007, avec comme coéquipier un certain compatriote surnommé le Géant d'Espoo, Marcus Grönholm.

Il faut remonter au 31 juillet 1980 à Kannonkoski en Finlande Centrale, pour voir la naissance de ce futur grand pilote finlandais. 22 ans plus tard, il remportait déjà son 1er titre de Champion de Finlande en Groupe A deux roues motrices et participait à trois manches du Championnat du Monde sur une voiture privée, avec au final une 21ème place au Rallye de Finlande, une disqualification au Rallye d'Italie et un abandon au Rallye de Grande-Bretagne.

En 2003, il devient pilote Ford en Championnat du Monde et effectue sa 1ère saison complète dans une équipe officielle, comme 3ème pilote, sur une Ford Focus RS WRC02 derrière Markko Märtin et François Duval, tous deux sur la nouvelle évolution de la Ford Focus. Mikko finira 6ème au Rallye de Chypre comme meilleur résultat de sa 1ère saison officielle.

Faisant faux bond à Ford, Mikko effectuera sa saison 2004 au volant d'une Subaru Impreza WRC, comme 2ème pilote, derrière Petter Solberg. Malheureusement pour le Finlandais, les résultats ne furent pas à la hauteur des espérances du Team Subaru et son contrat ne fut pas reconduit, malgré 29 points et une 7ème place finale au championnat.

2004 le fit reculer pour mieux sauter, malgré une saison 2005 sans volant officiel. Grâce à son manager Timo Jouhki, il monta un programme sur une ancienne Ford Focus RS WRC03 et fit des prouesses qui ne passèrent pas inaperçues. Il décrocha plusieurs meilleurs temps, termina 5ème à l'Acropole et en Finlande où il était engagé par l'équipe officielle Ford pour marquer des points à la place de Roman Kresta. Il réussit même à monter sur la 3ème marche du podium en Catalogne, avec sa "vieille" Focus privée de 2003 ! Grâce à ces performances, il réintégra l'écurie officielle Ford à plein temps en 2006.

Son retour fut bénéfique à la marque à l'ovale bleu, puisque la paire finlandaise "Grönholm-Hirvonen" apportera le 1er titre constructeurs à Ford depuis 1979 ! Et Mikko ne fut pas avare en résultats, terminant 7 fois sur le podium, remportant même sa 1ère victoire le 29 octobre 2006 au Rallye d'Australie au volant de la Ford Focus RS WRC06. Il terminera 3ème du Championnat avec 65 points, derrière son coéquipier et Vice-champion Marcus Grönholm, ainsi que derrière le Champion du Monde Sébastien Loeb.

Rebelote en 2007 avec un second titre de Champion du Monde des constructeurs pour Ford avec le même duo finlandais et un Mikko Hirvonen en pleine ascension, qui remporta les rallyes de Norvège, du Japon et de Grande-Bretagne, terminant une fois encore 3ème du championnat derrière la même paire qu'une année auparavant. Record de régularité, Mikko termina 15 des 16 rallyes de la saison dans les points, ne manquant son but qu'au Tour de Corse, qu'il finit 13ème.

La saison 2008 verra Mikko Hirvonen leader de l'équipe Ford suite au départ de Marcus Grönholm ; il prendra également sa place de Vice-champion au terme d'une saison de lutte acharnée avec Sébastien Loeb à qui il ne laissa que peu de répit. Terminant tous les rallyes de la saison dans les points, Mikko fit preuve d'une régularité sans pareil, remportant de surcroit les rallyes de Jordanie, de Turquie et du Japon. Il fut même un temps Leader du championnat, mais perdit son statut suite au Rallye d'Allemagne, chasse gardée de Loeb. Sans une crevaison dans l'avant-dernière spéciale du Rallye de Nouvelle-Zélande, le privant de la victoire, Mikko aurait pu être couronné devant Sébastien Loeb... malheureusement, ces quelques points manquants et la 3ème place de Loeb sur ledit rallye, sacrèrent le pilote français à la place du Finlandais.

Copie conforme en 2009 avec un nouveau titre de Vice-champion derrière "l'ovni Loeb". 3ème en ouverture de saison en Irlande, puis 2ème sur les 3 rallyes suivants, la longue série de 22 rallyes consécutifs terminés dans les points s'arrêta en Argentine, suite à un problème mécanique contraignant Mikko à l'abandon et le repoussant en 3ème place 20 points derrière Loeb. Reparti le couteau entre les dents, la fougue finlandaise aidant, il monta sur la 2ème marche en Sardaigne, puis remporta l'Acropole et la Pologne, lui permettant de reprendre la tête du championnat pilotes, avec un seul petit point d'avance sur Loeb ! Cerise sur le gâteau, il remporte pour la 1ère fois son rallye national le 2 août 2009, signant en même temps sa 10ème victoire ! Il remportera également, sur tapis vert, le Rallye d'Australie qu'il avait terminé 2ème, suite à une non-conformité découverte sur les Citroën de Loeb, Sordo et Ogier. Mikko termina 3ème en Catalogne, restant en tête du championnat d'un seul point suite au doublé Citroën. Mais Loeb remportant le dernier rallye de la saison, passa une fois encore devant Mikko "à la der", remportant une nouvelle couronne âprement disputée.

En 2010, Mikko s'imposa sur le Rallye de Monte-Carlo, inscrit au Championnat IRC, au volant de la toute nouvelle Ford Fiesta S2000 ; une belle entame de saison avec une seconde victoire d'affilée sur la 1ère manche du WRC en Suède. Malheureusement pour le Finlandais, les 6 manches suivantes furent plus mitigées, ne terminant que 3ème en Turquie. En milieu d'année, Mikko n'était que 3ème avec 86 points, 14 points derrière Sébastien Ogier, mais à des années lumières de Loeb, en tête avec 151 points ! Probablement la plus grosse sortie de sa carrière, Mikko satellisait sa Ford Focus sur son rallye national, heureusement sans gravité, et se trouvait du coup relégué en 5ème place du championnat, derrière Petter Solberg et Jari-Matti Latvala, son équipier de chez Ford et vainqueur du rallye. Un nouveau problème mécanique le contraignant à l'abandon en Allemagne, signa la fin de ses chances de titre, terminant au final en 6ème place du championnat, devancé par son équipier et compatriote, Latvala.

Mikko débutera 2011 par une victoire en Suède, puis une 2ème place au Mexique et une 4ème au Portugal. Le Rallye de Jordanie, chamboulé par des problèmes techniques, modifiera le classement et verra Loeb repasser devant Mikko. Nouvelle 2ème place en Sardaigne ainsi qu'en Argentine, puis 3ème place à l'Acropole. La lutte avec les deux Citroën s'avéra rude. Déception en Finlande où Mikko sortit de la route et endommagea sa Fiesta, sauvant in-extrémis la 4ème place, tout comme ce sera le cas en Allemagne. Contre toute attente, les deux pilotes Citroën (Loeb et Ogier) partirent à la faute en Australie, laissant la victoire à Mikko suite aux consignes d'équipe données à son équipier Jari-Matti Latvala. L'Alsace verra l'abandon de Loeb, une pénalité voulue pour Latvala, puis une disqualification de Petter Solberg... le tout offrant la 3ème place à Hirvonen, de nouveau à égalité avec Loeb, 3 points devant Ogier, à 2 manches de la fin de saison. En Catalogne, Latvala écopera une fois encore d'une pénalité, permettant à Mikko de prendre la 2ème place derrière Loeb. Fin de saison épique puisque 8 points séparaient les deux pilotes au départ de la dernière manche. Mikko devant marquer 9 points de plus que Loeb pour être titré. Il n'en fut rien puisque les deux pilotes abandonnèrent, offrant à Loeb sa 8ème couronne sans même arriver au bout du rallye.

Après 7 ans au volant de Ford, Mikko tenta le changement et signa chez Citroën Racing pour 2012 suite au départ d'Ogier, comme 2ème pilote derrière Loeb. 4ème au Monte-Carlo, 2ème en Suède derrière son ancien équipier Jari-Matti Latvala, 2ème au Mexique, disqualifié au Portugal, puis 2ème des rallyes d'Argentine, de l'Acropole, de Nouvelle-Zélande et de Finlande et enfin 3ème en Allemagne, sa saison chez les rouges ne sera pas au niveau des années précédentes.

Propulsé 1er pilote Citroën en 2013 suite au retrait partiel de Sébastien Loeb, Mikko sera secondé par Dani Sordo. Sous la pression, le Finlandais vivra une saison très moyenne avec une 4ème place au général et seulement deux 2ème places au Mexique et au Portugal.

Mikko Hirvonen terminera sa carrière dans le giron de ses débuts, avec un retour chez M-Sport en 2014, aux côtés du jeune pilote gallois Elfyn Evans et du Polonais Robert Kubica. Une saison qu'il finira 4ème au général, le "meilleur des autres" derrière un trio de VW Polo intouchables. Mikko terminera deux fois 2ème au Portugal et en Grande-Bretagne pour son dernier rallye, 3ème en Espagne, et abandonnera au Monte-Carlo et en Italie.

Mikko Hirvonen tire sa révérence après 4 titres de Vice-champion du Monde des Rallyes, 163 départs en WRC, 15 victoires, 68 podiums et un total de 259 victoires de spéciales.

Il fut au sommet de sa carrière, bien malheureusement pour lui, en même temps que l'intouchable Sébastien Loeb, mais offrit des luttes mémorables que nombre de passionnés ne sont pas prêt d'oublier.

Toujours souriant et disponible pour ses fans dans les parcs d'assistance, Mikko manquera au petit monde du WRC... espérons le revoir très vite derrière un volant.

Le Ford Racing Club lui souhaite le meilleur pour sa nouvelle vie, hors d’une World Rally Car !